Nouvelles‎ > ‎

Comment le CCCP a fait son ascension vers le sommet de Charlevoix

publié le 5 juin 2013 à 08:47 par Club Cycliste Cycle Pop   [ mis à jour : 13 janv. 2014 à 13:08 ]
Natacha Migneault @nMigno | 5 juin 2013
Podium Charlevoix

URL de spécification du gadget introuvable
Quatre membres de l'Équipe CCCP ont pris part au Grand Prix cyclistes de Charlevoix la fin de semaine dernière pour “produire des efforts démesurés dans un décors à couper le souffle!” Voici de façon très intime comment j'ai vécu l'ascension.


==========

CRITÉRIUM

==========

Les maîtres n’étaient pas invité à participer à l’étape du vendredi soir donc je m’y rends en tant que spectactrice pour me mettre dans l’ambiance. Les coureurs sont en feu, la course spectaculaire, pour ne pas dire éblouissante. Tellement qu’un gros cave de piéton me fonce dessus pour me ramasser avec lui la face dans le bitume écrasant mon nouveau vélo... Heureusement, celui-ci s’en tire mieux que mon moi-même et mon casque.




==============

ÉTAPE 1/3 : CLM

==============

C’est donc dans un esprit déchaîné et un corps poqué que je me dirige vers la première étape des maîtres samedi midi. Zoé est déjà dans sa bulle focus sur l’épreuve. Le temps n’est ni trop lourd, ni trop venteux, quoique un peu frais (même pour une fille du nord).


J’ai la chance de recevoir des conseils de champions de la part de Team Medique lesquels je mets en application dès mon échauffement. Ainsi, les poumons bien ouverts et les jambes aiguisées je prends le départ 30 secondes derrière ma coéquipière.


J'étais très déçu de ma performance lors du CLM à Granby et je ne voulais pas répéter la même erreur. Cette fois, je me concentre sur une chose : faire le vide dans ma tête pour ne penser qu'à appuyer plus fort sur les pédales.


Fidèle à moi-même, je prends quand même le temps de saluer les enfants, encourager ma team mate au passage, remercier les bénévoles, prendre une lichette de gel pour l'effet placebo et faire semblant d'être déshydraté question de reposer mes jambes le temps d'une gorgé d'eau.


À peine 1 ou 2 km passé le virage mi-parcours, j'entends puis vois la championne canadienne me passer. OUCH! J'ai mal à l'orgueil (malgré le constat de son équipement un tantinet mieux adapté à l'épreuve que le mien.) Sachant qu'elle prenait son départ 1m30s après moi, il n'était plus question de niaiser. Je ne me permets pas de la perdre de vue, saveur de vomis inclu sur le 13e km.


Au dernier virage, je veux que ça finisse. Je sprint jusqu'à la ligne blanche comme la star que je suis afin d'animer le désert du spectacle et faire une photo épatante.


Je termine à 0:09 secondes du bronze, je suis dans la course!



=====================

ÉTAPE 2/3 : L'ASCENSION

=====================

Fin d'après-midi, il fait toujours aussi froid et on ne peut toujours pas profiter du décor à cause de la brume qui habrille les montagnes. Les filles roulent les premiers 8km du parcours ensemble. Comme à l'habitude, je chill derrière. Les filles font quelques intervalles accentuant ainsi l'effet élastique. Comme j'ai les jambes, je laisse un bon espace devant moi, tout comme Legrand, la championne canadienne, qui me fait la conversation.


Puis le mur s'impose... Je vois le peloton éclater, j'entends les dérailleurs changer de vitesses, les chaînes sauter, des filles pleurnicher (oui oui). Bref, l'objectif est de me faire un passage dans tout ce beau monde pour arriver en haut avec les grimpeuses sans trop me brûler.


J'imite chaque geste de Legrand qui se glisse vers le haut, mais je prends soin de laisser passer ou pas les cocottes qui montent en “lacet style”. Quelle chance que Kim (CMC023) m'ait prêté une 11/28 pour l'événement, grâce à quoi je monte pénarde. J'ose même un sourire et soupir d'encouragement aux copines qui souffrent, de toute évidence, beaucoup plus que moi!


photo: velocharlevoix.com


Déjà!? Rapidement passé la troupe et ce premier 700m de pente atteignant 24%, ma nouvelle amie de route et moi nous joignons à un petit groupe dirigé par Adriane Provost pour nous hisser au sommet. Je passe l'arrivée avec le fou rire en entendant mon coéquipier Bertrand me lancer l'inside joke “GO les russes! GO!”


Je suis très satisfaite d'être la 9e fille à compléter l'épreuve, derrière les championnes de la relève Marie-Ève Poisson et Janie Rioux Coulombe et tout juste devant la championne canadienne de ma catégorie, la très noble Pascale Legrand.

================

ÉTAPE 3/3 : ROUTE

================

Dimanche 9h00 : de mon auberge downtown Baie-St-Paul, je regarde les pelotons masculins entamer le parcours de la souffrance. Le ciel nous est tombé sur la tête durant la nuit, heureusement les départs se font sous un facteur humidex frôlant les 99% et pas une pluie diluvienne.


Comme probablement plusieurs coureurs, le sommeil a été trop bref. Je ne trouve pas la concentration pour m'échauffer adéquatement et m'en remets au début de course pour faire cela. Encore une fois, j'ai droit aux précieux conseils de Legrand qui me nourri de son expérience entre le départ, la première chute de peloton (laquelle nous évitons) et le premier virage plus technique où je laisse le groupe s'éloigner un peu. Je m'étais judicieusement gardé de l'énergie pour cette dernière épreuve parce que je me doutais bien que mon inexpérience allait jouer contre moi.


À la côte du 25e km, je vois le groupe devant commencer à éclater et je sais que les leaders ne m'attendront pas. C'est avec joie que j'accroche Mayrand au passage, depuis le temps qu'on s'amuse à se voler des couronnes Strava, je suis contente de rouler avec elle et c’est réciproque. Nous rejoignons Cormier, qui représentera le Nouveau-Brunswick aux Jeux d'été du Canada de 2013, pour se partager une partie du travail. À ce moment, je pousse les watts très fort et encourage les filles à faire de même parce que j'ai en tête les 2 minutes qui me séparent de Gagnon au classement général. Celle-ci est bien confortable dans le peloton de tête et il n'est pas question que je lui cède ma place sur le podium.


30e km : quelle satisfaction d'apercevoir Gagnon seule au loin, larguée par la troupe de tête, puis son visage de découragement en la passant! Comme je suis gentille et sympathique, je l'invite à prendre le train pour finir la course ensemble.


Je me trouve bien naïve de penser que les filles vont m'attendre lorsqu'elles se sauvent dans la descente du village de Notre-Dame-des-Monts. Je mouline à une quarantaine de mètres derrière ma rivale que je vois se faire tirer par les rouleuses que je lui ai amenées : “Suck it up Nat, c'est une course!” J'ai pris la décision de garder ma distance sur près de 20 km plutôt que me brûler à les rejoindre et possiblement offrir ma roue. Je sais que mon gabarit m'offre plus de force et d'endurance qu'elles, je sais que je vais les rejoindre à l'interminable montée de la route 138. Ce qui arriva.


Par contre cette fois je prends mes jambes à mon coup et seule Mayrand arrive à maintenir le tempo. Nous roulons ensemble sur une bonne distance et arrivons à passer d'autres filles et Maîtres C-D ce qui est super bon pour mon moral. Le froid et la pluie me drainent beaucoup d'énergie mais on arrive à rigoler quand même au passage d'un lièvre.


À moins de 8 km de l'arrivée, le faux plat descendant ponctué de virages techniques me ralentit énormément. Je sais que Gagnon va profiter de cette faiblesse pour me rattrapper.


Plus que 5 km avant l'arrivée, les véhicules d'encadrements me dépassent, un troupeau masculin fonce sur moi. Le temps de marde m'oblige à redoubler d'effort pour me concentrer mais me retiens de penser à mon poignet et foufoune endoloris par l'accrochage de vendredi soir. Comme une gazelle, je me sauve à une vitesse affolante. À 400 mètres de la fin du parcours j'évite que la meute me mange tout cru en cédant le passage au dernier virage. Comble du malheur Gagnon a profité de tout cela pour me passer et finir 5 secondes devant moi.


J'ai gagné ma 3e place au classement général avec beaucoup d'ardeur et je ne peux que prendre de l'expérience pour faire cela en peloton à l'avenir.




Résultats






Tous les résultats : http://www.fqsc.net/route/resultat-gp-de-charlevoix