Nouvelles‎ > ‎

La Coupe des Amériques, ou la coupe des petites victoires

publié le 4 juil. 2014 à 08:04 par Club Cycliste Cycle Pop   [ mis à jour : 4 juil. 2014 à 08:09 ]
Sandrine Quirion  | 4 juillet 2014

C’est par un vendredi soir ensoleillé que l’équipe CCCP se rend à Sutton pour  participer à la Coupe Des Amériques, course réservée uniquement aux maîtres (30 ans et plus).  C’est aussi une course à laquelle participe plusieurs Canadiens et Américains et pour laquelle le classement se fait obligatoirement par catégorie d’âge, contrairement aux catégories de la Fédération qui prend en compte l’expérience et le niveau de chacun.


Crédit photo: Martin Landry

Prologue, ou la montée

Sylvain, Bertrand, Zoé, Chantale et moi-même sommes prêts pour le prologue qui consiste à une course de 17km qui commence sur la montée Maple et termine sur la rue Réal.  Pour Bertrand et Sylvain, tout se passe bien.  C’est maintenant le départ des filles, de mon côté, je prends une roue et je la suis sans relâche, jusqu’au dernier kilomètre ou mes jambes crient à l’aide. Je la laisse donc filer.  Pour Zoé, elle a encore des souvenirs de WhiteFace dans les jambes! Elle s’en tire tout de fois très bien.  Chantale quant à elle, est toujours en récupération du Ironman 70.3 qu’elle a réussi avec brio le dimanche précédent.  Nous arrivons donc au 7ème (Chantale), 8ème (Sandrine) et 9ème (Zoé) rang pour cette première épreuve.

Crédit photo: Martin Landry

Contre-la-montre

URL de spécification du gadget introuvable
Samedi matin, trop tôt, nous nous levons pour le contre-la-montre de 13km.  J’ai de nouvelles barres aéros sur mon vélo et enfin, les dimensions entrent dans les règles de l’UCI! Je pourrai enfin avoir un avantage contre le vent!    Les départs sont donnés en ordre d’arrivée de l’étape de la veille, à partir du dernier.  Les filles de l’équipe partons donc une derrière l’autre.   Je pars tout juste derrière Zoé,  je la vois au loin, nous gardons une distance constante entre nous deux.  Elle dépasse une autre participante, ce que je fais aussi, la distance se rétrécie entre nous.  Chantale me dépasse, ce qui me donne un petit boost mentale, je pousse un peu plus fort.  Elle se rapproche de Zoé et moi aussi.  À un moment, nous sommes toutes vraiment proche Chantale devant moi et Zoé en formation triangle pour ne pas se protéger dans la draft question de ne pas se faire éliminer!  Nous nous retrouvons à passer le fil d’arrivée très près les unes des autres.  C’est ma meilleure performance au contre-la-montre.   Chantale est au 4ème rang, moi au 6ème et Zoé au 8ème.
Bertrand est fidèle à lui-même et égal son temps de l’an passé. Pour Sylvain, c’est une première fois, son premier contre-la-montre qu’il finit avec une moyenne de 38.5km/h. Impressionnant!
Notre constat à tous sur le retour; hé ben, c’est un beau faux plat montant ce contre-la-montre là!!


Crédit photo: Martin Landry

Crédit photo: Martin Landry

Course courte sur route

On retourne se reposer au chalet avant la course courte sur route.  Pour les filles, l’épreuves consiste en 2 tours de 17.5 km avec 1000 mètres de dénivelé en tout.  Le départ est donné, Zoé se retrouve en avant jusqu’à la première côte où elle cède sa place.  Il y a trois bonnes bosses à passer avant d’arrivée à la descente et à la route assez plate qui nous ramènera à la ligne d’arrivée pour le 2ème tour.  Je pousse vraiment fort et je réussis à rester avec le peloton. Je suis vraiment contente de moi.  J’essaie de me positionner dans le 1er tier du peloton pour être bien positionnée lors du 2ème tour.  Soudainement, je ne sais pas comment, je me retrouve à tirer, j’essaie de laisser ma place, mais rien à faire, personne ne veut tirer! Je reste donc en avant à prendre du vent jusqu’au 2ème tour.  Je passe la première bosse de peine et de misère. À la deuxième, je décroche au milieu après 22 km et je vois que deux autres filles ont décrochées dans le haut de la bosse. À Go je les rattrape! Mais elles ne se laissent pas faire. J’ai beau pousser, la distance entre nous reste la même.  Je les rattrape presque dans la descente, je les vois se retourner pour voir si je suis proche ou pas.  Je leur ai pris leur place au général dans le contre-la-montre et j’ai comme l’impression qu’elles se mettent à deux pour ne pas en perdre plus.  J’ai donc  terminé la course courte dans le tapis et toute seule, mais vraiment contente d’avoir passé le premier tour avec le peloton, ce qui était mon objectif.  Pour Chantale, ça c’est vraiment bien passé, elle a terminé 3ème.  Pour Zoé, c’est une autre histoire, elle est encore dans la fatigue de la course de WhiteFace, mais surtout des 130km qu’elle a fait le lendemain.  Elle finit la course courte, seule et dans la douleur, mais, quand même plusieurs minutes devant la dernière.  Je suis certaine qu’elle se reprendra sur la course sur route. 

C’est maintenant l’heure d’aller encourager les garçons!!!  C’est trois tours de 17.5 km qui attendent les Maitre A, où Sylvain prend le départ. Il n’a pas réussi à faire un tour complet avec le peloton, et a du travailler seul par la suite. Il termine les 52 km côteux en 1h36. Félicitations!  Pour Bertrand, c’est à peu près la même histoire, dans le premier tour il ne réussit pas à accrocher le peloton et doit terminer seul dans une chaleur intense.  Il arrive à la ligne d’arrivée en 1h41.   C’est l’heure d’un bon petit repas et du repos ou de la bière pour certain!!

Crédit photo: Martin Landry

Course sur route

Dimanche matin, 7h30, il fait déjà vraiment trop chaud. 112km et 1700 mètres de dénivelé nous attendent sous le soleil ardent.  Nous allons pouvoir compter sur l’aide de Martin, Nicolas et Sophie (elle et son copain partagent le chalet avec nous) pour nous ravitailler entre les kilomètres 70 et 76.  Les maitres A dont fait parti Sylvain sont les premiers à prendre le départ.  Mention spéciale ici à Sylvain qui en est à sa première course et qui se débrouille très bien!  Il se rendra jusqu‘au ravitaillement avec le peloton et travaillera vraiment fort par la suite pour rester avec celui-ci jusqu’à Joyhill qui le laissera terminer seul.  D’ailleurs, les bénévoles qui étaient dans la voiture derrière lui, aurait voulu lui remettre la médaille de la ténacité!!  Bertrand s’est retrouvé dans le 2ème départ avec les maitres B. Les premières côtes au 12km font déjà des ravages et il en fait parti.  Il termine la course avec un temps plus que respectable de 3h43. Félicitation Bertrand!   Vient ensuite le départ des filles qui sont groupés avec les maitres D (60 ans et plus) pour la course longue.  J’appréhende toujours les épreuves longues. La veille, Carole Vanier (championne du monde) me conseillait sur ma position dans le peloton et me disait quelles côtes surveiller. J’étais déjà stressée.  Je sais que Zoé est aussi stressée que moi par ce départ.  Petit fist bump et le départ est donné.  Je pense à ma position dans le peloton pour le 1er virage et la première séries de côtes (côtes de l’église).  Zoé, Chantale et moi on se tient proche les unes des autres. Ça me rassure et me force à continuer de pousser.  Woohoo!! On vient de passer les 3 bosses! Ça sera vallonneux avec une petite côte jusqu’à Frelishburg.  Chantale me dit : « Essaie de t’accrocher dans la côte de Frelishburg, après ça va être plat. »  Je me place pour la côte, oh là,là… je me fais dépasser des deux côtés, oups… milieu de la bosse, le peloton est déjà sur le top.  Je me retrouve avec un maitre D, je suis quand même super contente, j’ai fait 27 km avec le peloton et passé la première série de bosses. Mon objectif est atteint.  En route on ramasse un autre maitre D qui n’est plus avec le peloton. On roule, il fait chaud. Kilomètre 43, je vois Zoé au loin, quand on la rejoint elle me dit : «j’ai un flat». Déjà vu de Charlevoix. Cette fois-ci c’est un slow leak qui lui permettra tout de même de continuer pour un petit bout.  Elle me dit avec le sourire : « je suis restée pendant 40km dans le peloton! Et je suis sortie à cause de mon flat, pas mes jambes!!!»  Wow, elle qui avait les jambes complètement détruites la veille? Félicitation!!
 

Crédit photo: Martin Landry

On continue de rouler, mais c’est vraiment difficile, le vent de face, la chaleur qui frappe, les crampes imminentes, la fatigue de toutes ces courses.  On arrive au ravitaillement, nos hommes courent vers nous bouteille à la main.  Je mets le pied par terre pour ne plus le remettre dans mes pédales, je sais que le plus difficile reste à venir.  Je ne regrette pas ma décision, je serai juste plus en forme pour le reste de la semaine, et me battre pour la dernière place, bof.  Zoé la guerrière continue, mais nous demande de l’attendre en haut de JoyHill, qui ne nous donne de la joie seulement qu’à la descente parce que la monter n’est pas une partie de plaisir!!  En haut de la côte, elle met le pied par terre.  Sa course est terminée.  Nous nous rendons à l’arrivée pour accueillir Chantale qui est en plein dans la difficile et dernière montée de 4km, Maple.  De par sa performance, elle se mérite une 3ème place à la course sur route, mais également au classement général.  Bravo à Chantale, qui non seulement à gagner sa place sur le podium, mais qui a su aussi nous épauler dans chacune des courses.

Crédit photo: Robert Wilson

Encore une fin de semaine magnifique pour l’équipe CCCP pour qui chacun des coureurs a su trouver une petite victoire personnelle. Bertrand qui a égalé ses temps de l’an passé, Sylvain, qui à sa première course à vie, a su comment lire un peloton, Sandrine qui de course en course s’améliore, Zoé qui a tenu le peloton plus longtemps que jamais, Chantale qui une semaine après son demi-Ironman se retrouve sur le podium.  Tout ça, dans le plaisir et la camaraderie.  Merci à nos supers accompagnateurs qui nous ont applaudis toute la fin de semaine, Martin, Sophie et Nicolas.  Les routes étaient magnifiques, le beau temps au rendez-vous. Sutton, on se revoit l’année prochaine!